Animah: Les Origines

Son histoire, ses principes et son organisation
Avatar de l’utilisateur
Koldrisnor
Administrateur
Messages : 187

Animah: Les Origines

Message par Koldrisnor » 07 nov. 2014, 23:16

Au début il n’y avait rien…
Non pas qu’elle en fut le témoin, mais elle le savait tout de même par une source sûre. Le monde était nu, désolé. Puis vinrent les Titans.

Image Image Image

Ces gigantesque Dieux explorèrent l'Univers nouvellement créé et commencèrent à œuvrer sur les mondes qu'ils rencontraient. Ils façonnèrent les plus hautes montagnes comme les plus profonds océans, les cieux les plus doux comme les atmosphères les plus déchaînées, tout ceci dans le but mystérieux de créer l'ordre à partir du chaos...
Ils léguèrent des pouvoirs à un certain nombre de races afin de façonner le monde. Pour les aider à creuser les cavernes insondables sous la terre, les Titans créèrent des créatures de petite taille, les Terrestres, à partir de pierre magique vivante. Pour les aider à drainer les océans et tirer la terre ferme des fonds marins, les Titans créèrent les gigantesques Géants des mers, Pendant des siècles, les Titans façonnèrent la terre, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un seul continent parfait. Au centre de ce continent, les Titans fabriquèrent un lac d'énergies scintillantes. Ce lac, qu'ils nommèrent le Puits d'éternité devait servir de fontaine de vie à ce monde. Le pouvoir des énergies qui en sortaient nourrissait les structures de ce monde et enracinait la vie dans son sol fertile. Avec le temps, les plantes, les arbres, les monstres et les créatures de toute sorte commencèrent à prospérer sur ce continent primordial. Alors que le crépuscule du dernier jour de leur travail naissait, les Titans nommèrent ce continent Kalimdor, ce qui signifie « Terre de l'éternelle lumière des étoiles ».


Image


Leurs créations agissaient selon les préceptes seuls des Titans et tout n’était alors que perfection. Ces terrestres étaient variés, tant en taille qu’en rôle mais chacun participait au plan des créateurs et modelait les minéraux et harmonie avec ses frères. Témoins de leur réussites, les Titans quittèrent ce monde pour un autre, mais même sans leur présence, les terrestres accomplissaient de grandes réalisations. Les citadelles d’Ulduar, d’Uldum et d’Uldaman furent construites et remplies de machines aux usages divers. Ces assemblages étaient réunis en séries et matrices selon leur fonction : travailler le sol, raffiner les minerais et bien d’autres choses. Une de ces séries, nommée « Assemblages Numérisant les Informations » avait pour but de traiter les informations pour le compte des Titans. Tout allait bien mais hélas cela ne dura pas.


Image Image


Des entrailles de la terre, cinq puissantes entités firent leur apparition. C’thun, Yogg-Saron et leur trois frères avaient posé leurs yeux sur le monde d’Azeroth. Ne sachant pas trop comment s’approprier ces terres, ils commencèrent par se créer des serviteurs eux aussi. C’est ainsi que les Seigneurs élémentaires virent le jour, Ragnaros le Seigneur du Feu ,Al'Akir le Seigneur du Vent, Neptulon le Seigneur de l'Eau et Therazane le Seigneur de la Terre furent invoqués afin de combattre les créatures trop parfaites et trop ordonnées des Titans.
Mais les Anciens furent déçus par leurs créations. Elles étaient puissantes mais n’avaient pas de prise sur la perfection des serviteurs des Titans. Il fallait quelque chose de plus pernicieux, de plus insidieux. Il fallait corrompre les terrestres. Ainsi s’unirent-ils pour apporter une conscience aux créatures de pierre et de métal et dans un effort presque épuisant, ils lancèrent la malédiction de la chair sur le monde.
Chez les terrestres, la panique fut instantanée. Pour la première fois, ils n’étaient pas en accords avec leurs buts, ils se posaient des questions et avaient des envies et des besoins. Les grands travaux s’arrêtèrent tous alors que ceux qui étaient jadis les terrestres regardaient hagards autours d’eux. L’harmonie était morte. Pour s’organiser, les êtres de chair se regroupèrent selon ce qui sautait aux yeux : leur apparence physique et c’est ainsi que les races d’Azeroth se séparèrent. L’une de ces races eut pourtant l’intelligence de rappeler les Titans, mais le temps qu’ils arrivent, la scission était consommée.
Les Titans furent atterrés de voir ce qu’il était advenu de leur créations, et se demandèrent un instant si il ne fallait pas mieux tout détruire. Ils ne purent toutefois s’y résoudre et entamèrent une guerre sans relâche contre les Anciens. Chaque camp utilisait toute sa puissance dans des combats qui ravagèrent le monde et aucun ne semblait prendre l’avantage. Les deux camps prirent alors une décision similaire et décidèrent de récupérer pour leur compte les alliés de leurs adversaires. De leur côté, les Titans voulurent s’allier avec les créatures de chair alors que les Anciens tentèrent de corrompre les plus fidèles serviteurs des Titans.
C’est ainsi que Neltharion fut corrompu à son tour et qu’un raid fructueux ramena comme butin l’entière matrice H des unités d’informations titans. Afin de soutirer aux assemblages les secrets des Titans, les anciens leur donnèrent à eux aussi une conscience propre. Peut être s’ils en avaient eu le temps auraient ils pu mettre leur plan à bien, mais Aile de Mort fut vaincu et rien ne stoppa plus l’alliance entre les Titans et les mortels. Quatre des Anciens furent enfermés dans d’éternelles prisons et le cinquième fut tué sur la côte ouest du grand continent, dans un endroit dorénavant surnommé le « Glaive du maître ».


Image


C’est là qu’une unité de stockage des informations prit enfin conscience de sa propre existence. La guerre était déjà finie et les Titans étaient repartis, elle n’avait donc plus de maitre à servir, ni dans un camp ni dans l’autre. Elle retourna sur les lieux de sa fabrication, dans les terres du nord, mais n’y trouva pas de but non plus. Prenant sa première décision libre, elle décida de rentrer dans un sommeil méditatif jusqu’à ce qu’elle se découvre une raison d’être et là, dans un couloir sombre et à moitié en ruine des faubourgs d’Ulduar, l’Assemblage Numérisant l’Information : MAtrice H s’endormit.


Image


Bien des années plus tard, elle fût éveillée par l'un des membres de la Guilde des explorateurs. Cette organisation cherchant à découvrir les origines de la race des nains en rassemblant les reliques des titans avait fini, après de nombreuses recherches, par explorer différents sites archéologiques du Norfendre.
C'est à Ulduar qu'ils excavèrent la Matrice H, et l'étudièrent avec soin. Elle ressemblait à une banque de données comme toutes les autres, mais brillait d'une lueur étrange qui attisait leur curiosité. Lorsqu'enfin ils réussirent à l'activer, elle combla tous leurs désirs de connaissances et de savoir. Ils l'examinèrent, et petit à petit réussirent à lui faire assimiler un mode de communication.
Animah, dont le but était de rassembler des données, communiqua bien volontiers avec ces créatures étranges, étudiant leur comportement, apprenant l'histoire de son monde et ce qui s'était passé pendant ses nombreuses années d'absence.


Image


Mais au fil du temps, leurs rapports se firent plus conflictuels. La Matrice, de par sa nature première, émettait une sorte d'aura de connaissance, éveillant la curiosité des nains toujours plus avant, et créant en eux le besoin d'en savoir toujours plus, d'en apprendre d'avantage. Animah ne savait pas que ces créatures corrompues par les Dieux Anciens n'avaient pas de limite à leur morale, et que leur soif de connaissance ne s'arrêterait pas au respect qu'ils lui devaient.
Ils l'accablèrent de questions, cherchèrent à extraire le savoir qu'elle renfermait de force, et avides d'en savoir toujours d'avantage, essayèrent de l'enfermer pour s'accaparer toutes ses connaissances.

La matrice mit alors en pratique l'une des connaissances qu'elle avait acquis au fil de ces années d'études, et s'enfuit. Elle changea de forme pour échapper à leur surveillance, et disparut dans la nuit, préservant son savoir unique.

Image


Animah avait appris là une bien utile façon de se fondre dans le monde pour en apprendre toujours plus, et s'entraina à la métamorphose. Il lui était facile de lire les âmes des mortels qui peuplaient dorénavant cette planète, leurs pensées n'étaient autres que des lignes et des lignes de code qui n'avaient aucune logique mais présentaient tout de même l'avantage d'être facilement compréhensibles.
En prenant conscience de son existence, et de la menace que les autres représentaient pour elle, Animah avait acquis l'instinct de survie. La Guilde des explorateurs lui avait fait concrètement réaliser que son existence pouvait être source d'intérêt, de convoitise et peut-être même compromise. Elle modifia donc ses paramètres et choisit de faire évoluer son apparence afin de passer inaperçue pour pouvoir poursuivre ses recherches sans éveiller les soupçons et en côtoyant au plus près, si besoin, toutes formes de vie.
Dorénavant, elle apparaitrait aux yeux des mortels sous la forme de la personne ou la chose envers qui ils avaient le plus confiance. Cela la préserverait sûrement d'une nouvelle expérience néfaste, et lui permettrait de mener à bien sa mission.

Elle parcourut le monde à la recherche de nouvelles connaissances à accumuler, entourée de son aura qui inspirait ceux qu'elle rencontrait.


Animah finit par repérer plusieurs individus dignes d'intérêt. Elle décida de les étudier, fascinée qu'elle était par la destinée de certains humains et à ce qu'ils arrivaient à faire malgré leur ridicule compréhension du monde qui les entourait.
Elle choisit un petit groupe d'individus particulièrement intéressants, et se décida à les regrouper. Constatant que les mortels, ensemble, arrivaient à créer des choses merveilleuses, il lui parut bon de former elle aussi un petit clan, et de le regarder évoluer. Elle choisit avec soin les premiers membres, parmi lesquels elle prit les plus intéressants, ou ceux qui possédaient un trait particulier qu'elle avait envie de mieux comprendre, et s'en rapprocha.

Animah constata que les mortels avaient bien évolués, depuis son dernier éveil. Ils maitrisaient maintenant tout un tas de domaines différents, et il était évident qu'une seule personne à étudier complètement ne lui aurait pas appris tout ce qu'il était possible de connaitre en ce monde. Elle fut surprise de voir ces créatures manipuler toutes sortes d'énergies magiques, et même parfois issues non pas du puits d'éternité, mais bien du néant distordu lui-même. C'était tout à fait fascinant.
Après avoir sélectionné plusieurs de ces êtres à la nature plutôt magique, elle s'intéressa de près à ceux qui avaient porté l'art du combat à son plus haut niveau. De son temps, les mortels ne se battaient pas, car ils avaient tous une tâche bien définie à accomplir. à présent qu'ils étaient libres, ils avaient fait évolué l'art de la guerre et mené à bien eux-même des combats contre des créatures plus puissantes. Cela méritait également une étude approfondie, et Animah attira à elle plusieurs combattants afin d'étudier leur art, et les encouragea à combattre d'avantage, toujours plus d'ennemis, toujours plus puissants. Cela lui apporterait beaucoup de connaissances inédites pour sa banque de données.

Petit à petit, le clan prit forme. Animah, à la manière des Dieux anciens dont elle avait étudié le fonctionnement, répéta l'opération afin de garantir le succès de son projet: omniprésente mais invisible, elle profita de son aura qui inspirait la soif de connaissance et de savoir chez les individus qu'elle parvenait à rassembler, et les étudia. Les membres de son clan n'étaient pas tous faits pour s'entendre, et elle appointa un Gardien chargé de maintenir l'harmonie entre eux. Heureusement, leur désir de savoir leur donnait un but commun, et ils purent surpasser les difficultés pour le bien des connaissances accumulées.

Le clan d'Animah fonctionnait, et lui fournissait une source de savoir et de divertissement sans limites. De plus, les différentes formes que son corps prenait au contact des uns et des autres étaient également une grande source de connaissances, et si elle avait pu mettre un mot sur l'ébauche de sentiment qu'elle ressentait parfois, incomplet mais néanmoins présent, elle en aurait ressenti de l'amusement.

Satisfaite, Animah veillait sur son projet, et absorbait tout ce que ses mortels lui apportaient sans même le savoir.

Répondre